Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

DE L’ABSENCE D’AUTORITÉ AU PLUS HAUT SOMMET DE L’ETAT ?


Ce n’est pas un jeu d’intitulé, ayant pour but de jouer de la provocation sémantique en faisant le Buzz. ,

C’est la triste réalité que l’attitude de la Ministre déléguée aux Sports, inflige au Premier Ministre Monsieur Jean CASTEX.

Comment comprendre que part, un concours de circonstance fortuit, une ex championne de natation devienne Ministre des sports par le simple fait d’avoir plaidé pour l’apprentissage de la natation dès le plus jeune âge en suite de plusieurs noyades d’enfants dans des piscines privées. 

Était-ce suffisant comme qualifications pour occuper de telles fonctions ?

Ce questionnement est la conséquence de la mise en perspective de l’objectivité discrétionnaire dont fait preuve la Ministre déléguée aux Sports, sur les sujets de discriminations.

Car lorsqu’il fut question de montrer sa détermination pour évincer selon l’Agence France-Presse en date du 3 février 2020, Didier GAILLHAGUET de la Présidence de la Fédération Française des Sports de Glace, quant à la présence en son sein d’un entraineur de patinage artistique accusé de faits de viol sur une championne, elle fut d’une intransigeance inflexible.

Et, lorsque le quotidien Libération en date du 14 novembre 2020, a fait état de faits similaires dans le milieu du judo d’abus sexuels sur des jeunes, c’est tout naturellement que la Ministre des sports, a déclenché une mission d’inspection générale à la Fédération Française de Judo.

Alors, qu’en est-il des réactions de la Ministre des sports concernant la révélation au sujet d’une dédicace signée en 2014 par Claude ONESTA, que son ancien adjoint avait été rendu publique. « A Didier, l’esclave qui a le plus profité de sa libération… en espérant qu’il ne remette pas les chaînes à ses joueurs ». 

A l’époque des faits, l’exceptionnel champion en charge de l’équipe Nationale de Hand-Ball ne pouvait se permettre un scandale public, mais avait selon ses affirmations, alerté les instances de la teneur de cette insulte raciste. 

Ces mots révélés avaient non seulement blessé l’homme, mais également sa mère, et depuis leurs parutions dans les médias, ces sont tous les originaires d’Outre-mer qui ont découvert effarés l’ampleur du mépris à leur égard.

Oui, cela a fait l’effet d’une déflagration au sein des populations des Outre-mer qui sont le terreau de championnes et de champions dans la discipline du hand-ball en la circonstance. 

Le CREFOM confiant dans le sens de la justice de la Ministre délégué aux sports, après avoir attendu en vain une parole publique réconfortante et réparatrice, est encore en 2021 toujours dans l’espoir d’être reçu par la Ministre des sports.

Malgré plusieurs relances de son Cabinet, face à ce mutisme pour une insulte raciste envers un afro-descendant, faut-il y voir dans ce dédain, une actualité certainement moins gratifiante en termes de médiatisation.

Le CREFOM a saisi dans un courrier en date du 14 octobre 2020 Monsieur Jean CASTEX Premier Ministre d’une demande de sanctions à l’encontre de Monsieur Claude ONESTA.

L’exigence requérait de le démettre de ses fonctions de Manager de la haute performance à l’Agence Nationale du Sport, au motif considéré d’insulte à caractère raciste envers un de nos compatriotes.

Le 10 décembre 2020, le Chef de Cabinet du Premier Ministre nous assurait dans la réponse à l’interpellation du CREFOM, de la diligence de la Ministre déléguée aux Sports de nous informer des mesures qui seraient prises à cet effet.

Par ce comportement dilatoire, la Ministre déléguée aux Sports certainement « droite dans ses bottes » dans les faits défie le Premier Ministre pourtant convaincu par notre requête, de la nécessaire sommation de régler cette affaire qui entache l’action du Gouvernement et sa propre conscience.

Le CREFOM porte cette insulte en son sein comme une flétrissure, et ne saurait laisser notre frère et compatriote Didier DINART, et sa famille dans la solitude et le désespoir d’une insulte raciste publique. 

Ce déni de justice est d’une extrême ironie, au moment même où Wesley PARDIN un originaire de la Martinique assure en sa qualité de portier les buts de l’Equipe de France de Hand-Ball au Championnat du Monde en Egypte. Loin de toutes velléités de mettre en cause ce sportif, mais l’analogie était trop évidente sur le sort de notre compatriote, pour ne pas la souligner. 

Que dira donc la Ministre déléguée aux Sports à cette équipe riche de sa diversité, en cas de victoire aux mondiaux comme le souhaite le CREFOM, et comment avoir une telle désinvolture au point de mettre le Premier Ministre dans un inconfort d’une situation, qu’elle n’a pas daignée régler.

Le CREFOM exprime d’une part, à Monsieur Jean CASTEX sa grande estime et son soutien indéfectible dans la tourmente sanitaire qu’il affronte, et lui assure de son profond respect pour la franchise de sa réponse à notre égard.

Et d’autre part, assure à Didier DINART, son indéfectible soutien en lui affirmant qu’il ne marchera plus jamais seul…

Le Président

Daniel DALIN

https://97land.com/de-labsence-dautorite-au-plus-haut-sommet-de-letat/

Information

Cette entrée a été publiée le 27/01/2021 par dans Société.

Pages et Articles Phares

Pulp Fashion Week 2015
L'EI sanctifie l'apologie du viol
Le Ka Fait Culturel, le 9 avril à 19:30
COMMUNIQUE CHORDECONE UNE MORT LENTE

Archives

Instagram

Il n’y a ici aucune image Instagram.

%d blogueurs aiment cette page :