Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

2016 – Episode El Niño: «Une crise de dimension mondiale»

image

L’ONG Oxfam appelle à anticiper les ravages annoncés du courant marin en 2016.

Les dérèglements climatiques liés au phénomène El Niño vont durement frapper en 2016 certains des pays les plus pauvres de la planète auxquels il est urgent de venir en aide, a averti lundi l’ONG Oxfam. Selon elle, «c’est une crise de dimension mondiale».

Entre 40 et 50 millions de personnes devraient être touchées par la famine, des épidémies et un manque d’eau au début de l’année 2016, en raison d’un épisode El Niño particulièrement puissant, a indiqué l’organisation humanitaire dans un rapport publié lundi.

Parmi les pays les plus directement touchés figurent la Papouasie Nouvelle-Guinée dans le Pacifique, l’Ethiopie et le Malawi en Afrique ainsi que le Guatemala, Haiti et le Honduras en Amérique Latine.

Conditions extrêmes

Selon ce rapport, «il s’agit d’un des épisodes El Niño les plus forts jamais observés, synonyme de conditions météorologiques extrêmes qui vont mettre en péril la sécurité alimentaire, les vies humaines et les moyens de subsistance».

Le mois dernier, l’ONU a estimé qu’El Niño – un courant équatorial chaud du Pacifique – n’avait pas été aussi puissant depuis 15 ans. En général, les épisodes El Niño atteignent leur paroxysme vers la fin de l’année (octobre-janvier) et persistent le plus souvent durant une bonne partie du premier trimestre de l’année suivante avant de s’affaiblir.

En Asie du Sud-Est, El Niño se manifeste le plus souvent par des sécheresses. Celles-ci ont favorisé ces derniers mois des incendies de forêt en Indonésie, parmi les pires de l’histoire. El Niño intensifie aussi la formation de tempêtes dans l’est et le centre du Pacifique.

Papouasie Nouvelle-Guinée très exposée

Lançant un appel à l’aide internationale pour sauver des vies, Oxfam a indiqué que dans le Pacifique insulaire, quelque 4,7 millions de personnes étaient concernées. «La Papouasie Nouvelle-Guinée est très exposée notamment la région des hauts plateaux, avec une sécheresse généralisée et des gelées, qui détruisent les élevages et les récoltes», a-t-elle indiqué.

Dans la région, Vanuatu, Fidji, les îles Salomon, Samoa et Tonga sont frappés par la sécheresse et des cyclones plus intenses sont redoutés.

En Asie, les moussons ont été limitées, l’Indonésie étant le pays le moins arrosé, tandis qu’aux Philippines, 85% du pays devrait pâtir de la sécheresse début 2016.

La sécheresse va également affecter l’Amérique Centrale et Haïti, des inondations majeures sont à craindre en Amérique du Sud. En Ethiopie, 8,2 millions de personnes ont actuellement besoin d’aide en raison d’un manque de pluie, a également indiqué Oxfam. (nxp/ats)

http://www.20min.ch

Information

Cette entrée a été publiée le 15/12/2015 par dans Environnement, Société, et est taguée , .

Archives

Instagram

Guadeloupe 2017