Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

le CSA saisi sur « l’absence » des outre-mer dans les médias

image.jpeg

afp.com/THOMAS SAMSON

 

Le Conseil représentatif des Français d’outre-mer (Crefom) a écrit lundi au président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) pour dénoncer « l’absence totale des Outre-mer » dans le traitement des résultats des élections régionales dans le paysage audiovisuel français.

Dans un courrier intitulé « l’outre-mer absente des écrans », dont l’AFP a eu copie, le président par intérim du Crefom, Jean-Michel Martial, « en appelle » à « une intervention » d’Olivier Schrameck « afin qu’un rappel à l’ordre, voire un avertissement engage les médias à corriger définitivement cette manière d’envisager la France ».

« Vous avez pu constater l’absence totale des Outre-mer dans le traitement de l’information concernant les résultats, au premier comme au second tour, des élections régionales, sur les écrans du PAF », écrit M. Martial.

Quatre territoires d’outre-mer prenaient part à ce scrutin régional des 6 et 13 décembre: la Réunion et la Guadeloupe pour renouveler leur conseil régional, la Martinique et la Guyane pour élire leur nouvelle collectivité unique. En raison du décalage horaire, la Réunion votait 3 heures avant la métropole, la Guyane 4 heures après, les Antilles 5 heures plus tard.

« Les commentateurs ne parlent que du vote de 12 régions de l’Hexagone, voire de 13 territoires avec la Corse, comme étant le vote de l’ensemble de la France », a constaté M. Martial, ajoutant: « les Outre-mer sont complètement oubliés, marginalisés, niés; comme si leur vote n’avait aucune importance, comme si ils n’appartenaient pas à l’ensemble national ».

Pour le Crefom, « cette relégation doit cesser » car elle « est préjudiciable au sentiment national » et « constitue une faute qui engage la responsabilité des médias nationaux ».

Enfin, le Crefom sollicite une entrevue avec le gendarme de l’audiovisuel « afin d’aller plus avant dans l’analyse de cette situation et définir les pistes qui permettront d’y remédier ».

http://lexpansion.lexpress.fr/

Ce n’est pas comme si « les Outre-mer sont complètement oubliés, marginalisés, niés; comme si leur vote n’avait aucune importance, comme si ils n’appartenaient pas à l’ensemble national ». C’est le cas ! Le  COLLECTIFDOM soutient et approuve l’initiative du CREFOM.

Information

Cette entrée a été publiée le 14/12/2015 par dans Média, Société, et est taguée , .

Archives

Instagram

Guadeloupe 2017