Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

Glaçant : un petit garçon capturé par Daesh obsédé par les vidéos de décapitation

image

Raji était un petit garçon comme les autres avant d’être capturé par l’Etat islamique. Depuis sa libération, ce dernier a beaucoup changé et est désormais obsédé par les vidéos de décapitation.

Depuis de nombreux mois, l’Etat islamique persécute les Yézidis en Irak et très peu d’entre eux s’en sortent vivants. Fort heureusement, Raji a retrouvé sa famille – grâce à un homme qui a permis la libération de plusieurs Yézidis – après avoir été capturé par Daesh pendant plusieurs mois. Les caméras de Canal + ont filmé le quotidien du petit garçon depuis sa libération.« La joie d’un père qui retrouve ses enfants capturés par ces criminels, c’est indescriptible » témoigne son grand-père, bien évidemment soulagé d’avoir retrouvé Raji et qu’il soit en bonne santé.

« Je vais l’entraîner. Une fois adulte, il prendra vos femmes, votre argent et vous tuera, comme des chiens »

Un petit garçon changé. Depuis sa libération, Raji est devenu un autre en raison de l’endoctrinement de l’Etat islamique comme le prouvent ces images. Face aux caméras, Raji a brutalement fondu en larmes. Depuis qu’il a retrouvé sa famille, l’enfant est littéralement obsédé par les vidéos de décapitation et demande sans arrêt d’en visionner. « Il est obsédé et demande sans cesse à les revoir. Dont une vidéo de décapitation d’un soldat, à laquelle il a assisté avec sa mère à Alep » explique son grand-père. « Pourquoi tu veux voir ça ? » demande-t-on alors à Raji. « Qu’ils lui coupent la tête, qu’on en finisse ! » a répondu le petit garçon, de marbre face à ces atrocités.

http://www.closermag.fr/

Information

Cette entrée a été publiée le 04/12/2015 par dans Religion, Société, et est taguée , , , , , .

Pages et Articles Phares

La traite arabo-musulmane, "le génocide voilé"
La délinquance enregistrée outre-mer : des situations très variées selon les territoires
32 phrases et préjugés que les Noirs ne veulent plus entendre
Nicolas Bedos, un  "combattant du racisme " et auteur "comparable à Voltaire " (!)
A Guillaume HAYOT
Marche silencieuse – Dimanche 25 mars 2012, 15h Place de la Bastille
Clarissa Jean-Philippe : la réponse du maire de Montrouge
La saga des sargasses
Les Outre-mer prioritaires
Bley Mokono : Il a vu deux kamikazes du Stade de France

Archives

Instagram

Il n’y a ici aucune image Instagram.

%d blogueurs aiment cette page :