Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

Attentats à Paris. Bien comprendre les fiches « S »

Ismaël Omar Mostefaï, un des assaillants présumés du Bataclan, Amedy Coulibaly ou encore Mohamed Merah faisaient tous l’objet d’une fiche « S » mais que signifie ce fichage ?

image

S pour « Sûreté d’Etat »

La fiche « S » pour « Sûreté d’Etat » est réservée aux individus menaçant potentiellement la sécurité nationale. Elle est l’une des 21 sous-catégories du fichier des personnes recherchées (FFR) qui répertoriait quelque 416 000 individus en 2011. Parmi ces sous-catégories, des fiches AL pour aliénés, T pour débiteur envers le Trésor ou encore M pour les mineurs fugueurs.

Ces fiches contiennent des informations sur l’identité de la personne recherchée, son signalement, sa photographie, le motif de la recherche ou encore l’attitude à adopter en cas de contrôle de l’individu. C’est ainsi qu’Amedy Coulibaly avait été contrôlé quelques jours avant son passage à l’acte en janvier dernier et n’avait pas été inquiété malgré son fichage. Selon sa fiche, les policiers avaient pour consigne de le questionner discrètement sans l’interpeller.

http://www.ouest-france.fr/

Information

Cette entrée a été publiée le 16/11/2015 par dans Société, et est taguée , , , , , , .

Pages et Articles Phares

A la mémoire de Jean-Marc NICOISE
32 phrases et préjugés que les Noirs ne veulent plus entendre
Une animation de la Nasa montre comment de vastes "îles d'ordures" envahissent nos océans depuis 35 ans
Des professionnels de Photoshop incapables de retoucher la photo d'une métisse blasian
Antony Bigoni, soldat réunionnais, inhumé ce dimanche, chez lui, à Cilaos

Archives

%d blogueurs aiment cette page :