Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

Attentats à Paris : l’un des individus arrêtés avait loué le véhicule retrouvé au Bataclan

Crédit Image : JACQUES DEMARTHON / AFP Crédit Média : Damien Delseny

Crédit Image : JACQUES DEMARTHON / AFP
Crédit Média : Damien Delseny

L’homme qui a loué l’un des deux véhicules retrouvés après les attentats à Paris est Français. Il a été appréhendé en Belgique. Son arrestation permet à l’enquête sur les attentats d’avancer.

La personne qui a loué la première voiture, une Polo noire aux plaques d’immatriculation belgesretrouvée devant le Bataclan, est un Français résidant en Belgique. Il fait partie des cinq personnes arrêtées ce dimanche 15 novembre au matin dans la commune de Molenbeek (Belgique). D’après le procureur de la République, François Molins, il n’est pas connu des services de police et se serait déplacé à Paris dans la nuit de vendredi à samedi, juste après les attaques. Celui-ci aurait peut-être cherché à récupérer des membres du commando, ce qui correspondrait à son profil de logisticien.

Samedi 14 novembre, une deuxième voiture, une Seat Leon noire, vue et signalée par des témoins, a été localisée à Montreuil, en Seine-Saint-Denis. Le fait qu’elle ait été déplacée pourrait vouloir dire qu’au moins un membre du commando, qu’il soit opérationnel ou logisticien, se trouve en cavale.

Des imprévus dans les attaques

L’existence d’un huitième homme est également étayée par le communiqué de revendication de l’État islamique, qui évoque « huit frères » alors que la police française parle de sept terroristes tués. D’autres incohérences persistent entre la réalité des événements et la revendication par Daesh, rédigée et enregistrée, en tout état de cause, avant le passage à l’acte de ses hommes. Elle fait état de « deux cent victimes au moins », ce qui laisse penser que le nombre de victimes potentielles avait été minutieusement évalué, et que le commando tablait sur un bilan encore plus lourd que celui déjà atteint.

Le communiqué évoque une attaque dans le XVIIIe arrondissement de Paris alors qu’aucune attaque n’a eu lieu dans cette zone. Ainsi, des choses ne se sont pas passées comme prévu et les services de polices ont émis l’hypothèse que le quartier de Pigalle, réputé pour ses magasins pour adultes et ses shows dénudés, aurait pu être une des cibles des commandos pour une autre action terroriste, tandis que le communiqué présente Paris comme la « capitale des abominations et de la perversion » contraire à sa doctrine.

http://www.rtl.fr/

Information

Cette entrée a été publiée le 15/11/2015 par dans Société, et est taguée , , , , , .

Archives

Instagram

Guadeloupe 2017