Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

L’élue de Paris Nathalie Fanfant méprise l’outre-mer et les ultramarins


Porte voixCommuniqué de presse du COLLECTIFDOM

Le Conseil de Paris a adopté mardi 29 septembre un vœu de l’exécutif soutenant la demande du CREFOM d’un plan relatif à l’égalité réelle entre les outre-mer et l’hexagone. Tous les partis politiques (les communistes, les Verts, les radicaux de gauche, le Parti Socialiste, le MODEM, l’UDI) et les non-inscrits ont voté ce vœu, tous à une exception près : le groupe Les Républicains présidé par Nathalie Kosciusko-Morizet.

A la stupeur générale, l’antillaise Nathalie Fanfant, qui est arrivée en séance vers midi, uniquement pour « casser de l’outre-mer » a expliqué que son groupe, Les Républicains, voterait contre ce vœu sur l’égalité réelle car « les territoires ultramarins n’en ont pas besoin puisque dans leur environnement régional leur niveau de vie est bien supérieur à celui de leurs voisins ». Devant une intervention aussi méprisante pour les Outre-mer et aussi inepte, son parti politique l’a finalement désavouée en demandant une rectification du vote pour s’abstenir sur ce vœu.

Elle a eu de surcroît l’extrême indécence de dire que finalement tout allait bien en Outre-Mer, à tous les niveaux : taux de chômage, insécurité, pauvreté… et que tout avait déjà été fait. Une telle méconnaissance de la part d’une élue qui dit représenter les outre-mer est consternante.

C’est totalement indécent quand on sait que plus d’un actif sur cinq est au chômage contre un sur dix dans l’hexagone, que le taux de chômage des jeunes est de 62% à La Martinique et de 61% à la Réunion contre 24,6% pour l’hexagone, que le revenu par habitant est en moyenne autour de 58% par rapport à l’hexagone et ne dépasse pas 80% de la région la plus pauvre de l’hexagone, la Picardie, que le taux de pauvreté est entre trois et quatre fois plus élevé que dans l’hexagone et même plus élevé que le département le plus pauvre de l’hexagone, la Seine-Saint-Denis qui compte 24,8% de pauvres contre 42% à La Réunion, qu’en matière de mortalité infantile les retard contre de 27 ans (Martinique) à 39 ans (Mayotte).

Aucun « métropolitain » n’aurait osé tenir des propos aussi déplacés, aussi méprisants pour les Français d’outre-mer qui, selon cette élue, méritent leur sort puisqu’on les condamne sans vergogne à la relégation, à la paupérisation et au sous-développement.

Sa posture ridicule et stupide est évidemment choquante, mais ce qui l’est davantage est qu’une élue d’un niveau aussi faible ait été choisie par les Républicains pour représenter les parisiens originaires d’Outre-mer. C’est le « degré zéro » de la politique et l’illustration parfaite du mépris de partis politiques qui choisissent des individus caricaturaux, intellectuellement très limités et fragiles pour représenter des communautés qui ne leur ont rien demandé.

Nous attendons la vidéo de son intervention que nous ne manquerons pas de diffuser afin que les ultramarins se rendent compte comment l’élue payée 3500 euros par mois pour les défendre au Conseil de Paris les trahis.

Daniel DALIN

Président du COLLECTIFDOM

Un commentaire sur “L’élue de Paris Nathalie Fanfant méprise l’outre-mer et les ultramarins

  1. Montout
    30/09/2015

    Et en plus cette … Antillaise !!!mon Dieu ils l’ont vraiment blanchie de l’interieur!!!

Les commentaires sont fermés.

Archives

Instagram

Guadeloupe 2017