Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

Dashrath Manjhi a passé 22 ans de sa vie à creuser la montagne, par amour

2B8EB7BF00000578-3205945-image-a-2_1440169862217Bollywood a fait un film de l’histoire véridique de cet homme remarquable, Dashrath Manjhi, qui a passé 22 ans à creuser une route au sein de la montagne. Il a réalisé cet exploit en hommage à sa femme décédée faute de n’avoir pu se rendre à l’hôpital situé à 55 km de son habitation.

La route menant à l’hôpital étant trop loin, il a décidé de couper à travers la montagne et a sculpté pendant plus de deux décennies un chemin, entièrement à l’aide d’un marteau et d’un burin.

Il a ainsi réduit la distance de 15 kilomètres en coupant une voie directe à travers les roches. Commencé en 1959, il lui a fallu travailler jusqu’en 1982 pour créer ce chemin qui est d’environ 110 mètres de long et, à certains endroits, de plus de neuf mètres de large.

Quand il eut fini, il a fallu attendre encore trois décennies que le gouvernement local en fasse une route goudronnée.

Certains « creuseraient la terre jusqu’après [ma] mort… » Dashrath Manjhi lui, a choisi par amour, de creuser la terre pour que plus personne ne meurt faute d’un hôpital trop loin.

Dashrath Manjhi avec le ministre en chef de Bihar Nitish Kumar à Patna avant sa mort en 2007 ans 73. Il a été reconnu par des funérailles d'Etat du Bihar. Photo - Sonu Kishan.

Dashrath Manjhi, avec le ministre en chef du Bihar, avant sa mort en 2007 à 73 ans. Photo, Sonu Kishan.

2B8E9EB300000578-3205945-image-a-1_1440169750510

Dashrath Manjhi creusant par amour pour sa femme, décédée parce que l’hôpital le plus proche était trop loin pour des soins médicaux d’urgence.

A

Il aura fallu au gouvernement local encore trois décennies pour goudronner le chemin.

Information

Cette entrée a été publiée le 25/08/2015 par dans Société, et est taguée , , , , , .

Pages et Articles Phares

32 phrases et préjugés que les Noirs ne veulent plus entendre
Younes, le petit frère d'Abdelhamid Abaadoud, est "En route vers l'Europe pour le venger"
Bley Mokono : Il a vu deux kamikazes du Stade de France
La délinquance enregistrée outre-mer : des situations très variées selon les territoires
A la mémoire de Jean-Marc NICOISE
« Enculé de Nègre. »
L'indemnisation des "propriétaires" d'esclaves en Angleterre

Archives

%d blogueurs aiment cette page :