Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

L’indemnisation des « propriétaires » d’esclaves en Angleterre

jon-bullSi vous avez la curiosité d’aller sur le site Legacies of British Slave-ownership UCL, vous pourrez y découvrir quel particulier ou quelle société en Grande-Bretagne, a pu bénéficier d’une indemnisation  à la fin de la traite négrière.

100 milliards d’euros* d’aujourd’hui ont été versés par le contribuable anglais, à quelque 3000 propriétaires d’esclaves (soit l’équivalent de plus de 30 millions d’euros chacun).

Vous découvrirez en tapant par exemple, les noms de Cameron, Blair, Thatcher,  dans le moteur de recherche du site,  les noms de leurs ancêtres négriers, les sommes versés et le nombre d’esclaves.

Il n’y a rien de comparable en France comme travail de recherche mis à la disposition du grand public.

A l’inverse, à la même époque, l’esclave afro-américain se contentait de ‘40 acres et une mule (40 acres and a mule)’, promesse d’indemnisation faite aux esclaves libérés après la guerre de Sécession.

40 acres (16 hectares) de terre à cultiver et une mule pour traîner une charrue… Inutile de préciser que très peu d’entre-eux virent cette promesse tenue : En 1870, environ 30 000 d’entre-eux les reçurent  et 4 000 000… rien.**

* http://www.liberation.fr/
**http://www.history.com/

Archives

Instagram

La Soufrière, Guadeloupe