Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

Rappel : Les 30 engagements de François Hollande pour l’outre-mer

image

Télécharger le texte des 30 engagements pour l’outre-mer.
François Hollande a-t-il respecté ses promesses aux Antillais ?

Des promesses symboliques respectées

François Hollande l’a répété en novembre dernier : une cité de l’outre-mer Promesse en cours de réalisation de Franç

ois Hollande doit ouvrir à Paris en 2017. Un lieu destiné à valoriser les cultures et les traditions des départements et territoires ultramarins. Un symbole qui en accompagne d’autres. En Guadeloupe, le président doit inaugurer le 10 mai le mémorial ACTe, le centre caribéen d’expressions et de mémoire de la traite et de l’esclavage Promesse en cours de réalisation de François Hollande. Pendant sa campagne, François Hollande avait promis de « soutenir » le projet. Pour l’occasion seront réunis les deux ministres de l’outre-mer du quinquennat, tout deux guadeloupéens, Victorin Lurel (désormais à la tête du conseil régional) et sa successeure Georges Pau-Langevin. Il y a six mois, Pointe-à-Pitre a déjà vu le gwoka, un genre musical caractéristique d’île, entrer au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Une initiative soutenue par le ministère de la culture en 2013, après l’avoir été en 2012 par le candidat socialiste.

En Martinique, François Hollande présidera  » un sommet régional consacré à la préparation de la conférence de Paris sur le changement climatique « . En 2012, il promettait de faire des outre mer des terres d’excellence environnementale Promesse en cours de réalisation de François Hollande. La loi sur la transition énergétique votée en première lecture prévoit une part de 50 % d’énergies renouvelables dans les départements d’outre-mer (hors Mayotte) dès 2020 – contre moins d’un quart dans l’hexagone au même moment.

Les grandes orientations agricoles

Le président a d’ores et déjà respecté ses engagements pour l’outre-mer en ce qui concerne l’agriculture Promesse tenue de François Hollande, en faisant voter en 2014 la loi d’avenir du ministre Stéphane le Foll, qui inclut un volet outre-mer. Des promesses néanmoins peu contraignantes, voire floues, parmi lesquelles la  » défense des productions agricoles traditionnelles « , le  » développement des cultures vivrières  » ou le  » soutien aux filières d’aquaculture « . La loi prévoit également un soutien à la labellisation des produits d’outre-mer. A l’occasion du lancement en 2013 de l’indication géographique protégée du melon de Guadeloupe, Victorin Lurel avait réitéré cet engagement présidentiel.

Priorité à la jeunesse

Les territoires ultra-marins sont particulièrement touchés par le chômage : entre 20 et 30 % de la population active y est aujourd’hui sans emploi. Comme en métropole, François Hollande n’a pas trouvé de solution miracle. Il avait promis de consacrer une bonne part des emplois d’avenir à la jeunesse d’outre-mer Promesse en cours de réalisation de François Hollande. En 2013, la répartition des contrats montrait au contraire leur large sous-utilisation.

Si les outre-mers sont bien devenus des territoires de  » Haute qualité éducative  » Promesse en cours de réalisation de François Hollande, les Antilles attendent toujours la mise en place d’un cursus complet en médecine Promesse en cours de réalisation de François Hollande. Aujourd’hui, les étudiants sont obligés de déménager dans l’hexagone après leur troisième année.

Depuis la loi de refondation de l’école de 2013, les régions d’outre-mer font néanmoins partie des territoires prioritaires invités à accueillir les enfants à l’école dès l’âge de deux ans. Ceux-ci sont intégrés d’office dans les effectifs prévisionnels des classes de maternelle. Cet accueil des moins de 3 ans à l’école Promesse en doute de François Hollande est une des mesures qui traduit l’engagement  » de moyens éducatifs prioritaires pour soutenir les écoles  » en outre-mer. Autres moyens accordés, la majoration des aides forfaitaires attribuées aux communes depuis l’application de la réforme des rythmes scolaires. L’outre-mer en a bien besoin. Selon une récente étude révélée par Outre-mer 1ère, plus d’un tiers des jeunes ultra-marins ont des difficultés de lecture – et jusqu’à 45 et 75 % en Guyanne et à Mayotte. La moyenne nationale incluant les DOM se situe à 10 %.

http://luipresident.blog.lemonde.fr/

Information

Cette entrée a été publiée le 10/05/2015 par dans Economie, Société, et est taguée , , , .

Archives

Instagram

La Soufrière, Guadeloupe