Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

SMA en Outre-mer, le « Service Militaire Volontaire » en métropole

Une initiative différente, qui a fait ses preuves Outre-mer et qui espérons-le, rencontrera le même engouement de la part des jeunes sans emploi et ou formation de l’hexagone.

image

« Il y aura trois centres de service militaire volontaire dès cette année qui accueilleront 1 000 jeunes, à Montigny-lès-Metz (Moselle), Brétigny-sur-Orge (Essonne) et dans le sud de la France dès janvier 2016« , a déclaré François Hollande, précisant que quatre autres centres seront créés l’an prochain.

Lutter contre le chômage
Ces sept centres du SMV pourront accueillir au total « 2.000 jeunes« , a-t-il précisé lors d’une visite d’un établissement public d’insertion de la Défense (Epide) à Alençon, près de vingt ans près la suppression de la conscription par Jacques Chirac.

« Nous sommes confrontés à un chômage élevé, trop élevé et nous devons nous battre jour après jour pour que nous puissions créer le plus d’emplois possibles« , a souligné le chef de l’Etat, enchaînant : « Quand un pays n’est pas capable d’offrir à la jeunesse un espoir, ce pays n’a pas d’avenir« .

Quelques instants plus tard, le ministère du Travail annonçait une nouvelle hausse du chômage, qui a atteint un record historique en mars, avec 3,51 millions de demandeurs d’emploi, soit 15.400 (+0,4%) de plus qu’en février. Contrairement aux mois précédents, la situation des jeunes s’est fortement dégradée aussi en mars (+1% sans aucune activité), malgré les nombreux dispositifs qui leur sont destinés : emplois d’avenir, contrats de génération, garantie jeunes, contrats aidés…

60 jeunes accueillis Outre-mer
Le SMA a accueilli quelque 5 660 jeunes en 2014 Outre-mer. A l’issue de ce service volontaire, les trois quarts environ d’entre eux ont été « insérés » dans la vie active, alors qu’au début de leur formation, au moins 30% étaient en situation d’illettrisme et 60% n’avaient pas leur brevet des collèges.

Quant aux Epide, ils visent à aider les 18-25 ans sortis du système scolaire sans diplôme ni qualification à retrouver un projet professionnel, avec des formations et une immersion en entreprise pendant 6 et 12 mois.

A l’été 2014, le président Hollande avait visité pendant plusieurs heures le bataillon du SMA de Mayotte, dont la devise proclame fièrement : « Notre victoire, leur réussite ». L’encadrement militaire avait alors insisté sur la spécificité de ces structures, qui conjuguent la formation professionnelle avec une remise à niveau scolaire et une éducation au « savoir-être » (ponctualité, politesse, civisme etc.).

François Hollande visitera une installation similaire en Guadeloupe lors d’une tournée dans les Antilles début mai.

http://www.la1ere.fr/

 

 

Information

Cette entrée a été publiée le 27/04/2015 par dans Société, et est taguée , , , , , .

Archives

Instagram

Guadeloupe 2017