Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

Affaire « Nicolas Chaulet »

Relevé sur le Facebook café Chaulet, par Philippe Chaulet :

 » Vous êtes très nombreux à vous demander pourquoi je n’ai pas répondu ou commenté ce qui portera sans doute le nom d’ « Affaire Nicolas CHAULET».
Tout d’abord, je me suis laissé le temps de la réflexion pour analyser la situation avec le plus de justesse possible, puis ma famille et moi avons dû faire face au décès de notre « Poto mitan » notre mère, grand mère, arrière grand mère.
Lise, notre mère, grand mère, et arrière grand mère nous a élevé dans l’esprit de famille, dans la tolérance, dans l’amour de son prochain, dans le partage, dans le dévouement. Paix à son âme.
Ce sont ces valeurs que je partage avec mon fils, mes petits enfants, mes frères et sœurs et ceux qui me connaissent ou connaissent ma famille peuvent, j’en suis sûre en témoigner. C’est aussi au nom de ces valeurs, que j’ai toujours condamné et condamnerai tout racisme.
Les faits qui se sont déroulés le 19 mars, ont été dénoncés, la justice est saisie, elle enquête, elle jugera, elle condamnera si nécessaire.
Aujourd’hui des appels à la haine, jettent l’opprobre sur toute une famille, sur une partie de la population guadeloupéenne, sur des entreprises guadeloupéennes, et ses salariés.

Les propos et les actes incriminés ou supposés ne sont pourtant le fait que d’un individu isolé.
Je lance un appel à mes compatriotes afin que cela cesse.
Il faut laisser la justice agir, sans pression d’aucune sorte, elle enquête, elle jugera, et condamnera si nécessaire, et bien évidemment, nous respecterons sa décision.
Je lance un appel solennel, pour que, nous guadeloupéens, mettions fin à tout discours de haine ou d’incitation à la haine. J’appelle à la vigilance face à ceux qui alimentent de faux débats et utilisent le passé comme fond de commerce pour diviser les guadeloupéens.
Pour terminer, je souhaiterais reprendre des mots de Barack Obama qui m’avaient tant touché, pour vous faire partager mon espoir de vivre dans une société en harmonie car « si nous n’avons pas tous la même apparence, si nous ne venons pas tous du même endroit, nous voulons aller dans la même direction : vers un avenir meilleur pour nos enfants et nos petits-enfants » de la Guadeloupe.
Philippe CHAULET « 

imageVous dites M. Chaulet « la justice condamnera si nécessaire « , mais vous devriez condamner fermement ces propos sans attendre et vous ne le faites pas. Vous parlez d’avenir, mais comment  Nicolas Chaulet a-t-il été éduqué pour tenir de tels propos ? De quel avenir parlez-vous ? Quand les clients consomment les produits de vos entreprises, le fait d’être « nègres ou négresses » entre-t-il en ligne de compte ? Je ne crois pas. Ne pensez-vous pas qu’ils méritent du respect ? Au moins celui de condamner ces propos comme vous devriez le faire quelque soit celui ou celle qui les aurait tenus ? Vous dites  » mettons fin à tout discours de haine ou d’incitation à la haine  » , et bien dont acte ! Il ne s’agit pas d’enterrer cette affaire comme si de rien n’était ! Si vous êtes l’anti raciste que vous écrivez, alors vous vous devez d’agir au plus vite. Je ne sais pas mais, je ne me sentirais pas très à l’aise de boire l’un de vos café dans ces conditions… Vous dites  » Je lance un appel à mes compatriotes afin que cela cesse. » : le COLLECTIFDOM lance un appel pour que vous et Nicolas Chaulet preniez vos responsabilités dans cette affaire.

Information

Cette entrée a été publiée le 08/04/2015 par dans Faits-divers, Société, et est taguée , , , , , , , .

Archives

Instagram

La Soufrière, Guadeloupe