Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

Pourquoi la nouvelle miss Japon crée la controverse

C’est la première femme blasian (noir + asiatique) à être élue miss Japon. En France, nous sommes depuis fort longtemps habitués à élire des miss françaises de souche européenne, ultramarine, africaine, (et combinaisons) …  Dans un pays comme le Japon, c’est vraiment exceptionnel ! Souhaitons-lui un beau règne et qu’elle devienne aussi célèbre que les personnalités blasian que sont Chanel Iman, Nicki Minaj, Tiger Woods, Ne-Yo, Naomi Campbell, Amerie, …

image

A 20 ans, Arianna Miyamoto a été élue miss Japon le 12 mars dernier et se prépare au concours de miss Univers 2015. Son élection aurait pu passer inaperçue si son métissage n’avait pas été attaqué par certains nationalistes japonais. Née d’une mère japonaise et d’un père afro-américain, Arianna Miyamoto est la première femme métisse à être élue à ce concours de beauté et a été rapidement nommée « hafu ». Ce terme vient de l’anglais « half », et est utilisé pour désigner les personnes considérées à demi japonaises. De nombreux internautes ont exprimé leur mécontentement sur les réseaux sociaux, certains posts étant même ouvertement racistes.

« Faire face à des obstacles raciaux » Un élan de solidarité s’est heureusement créé sur les réseaux sociaux pour soutenir Arianna Miyamoto, qui semblait avoir pressenti la polémique. Interrogée pendant la cérémonie, avant d’être élue, la jeune fille avait pris pour exemple Mariah Carey. « Elle a traversé beaucoup de difficultés avant de devenir une chanteuse populaire… Elle a dû faire face à des obstacles raciaux, comme moi, mais elle les a surmontés et est devenue une star », avait-elle alors déclaré. Source

image

Information

Cette entrée a été publiée le 23/03/2015 par dans Arts et spectacles, Société, et est taguée , , .

Archives

Instagram

Guadeloupe 2017