Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

Clarissa Jean-Philippe assassinée par Amedi Coulibaly

image

Originaire de la Martinique, la jeune policière tuée jeudi par Amedy Coulibaly était encore en formation.
Clarissa Jean-Philippe a été tuée jeudi matin à Montrouge par Amedy Coulibaly, avant que le djihadiste prenne en otage le lendemain les clients de l’épicerie casher de la porte de Vincennes à Paris .

La jeune policière municipale est morte en exerçant un métier qu’elle apprenait encore puisqu’elle était stagiaire. Agée de 25 ans, originaire de la Martinique, Clarissa Jean-Philippe avec en effet rejoint la police municipale de Montrouge en 2013 après une formation d’agent de sécurité et de sûreté.

Jeune femme vive et dynamique, elle faisait l’unanimité chez ses collègues.

Appelée alors qu’elle était en patrouille sur le marché de Montrouge pour un accident de la circulation, elle n’avait aucune chance face au tueur qu’il l’a prise pour cible.

L’émotion était très grande vendredi et samedi en Martinique et tout particulièrement à Sainte-Marie en Martinique, commune de la famille de la jeune femme.

Vive émotion en Martinique

«Quand j’ai entendu l’information jeudi matin à la télévision, je me suis dit pourvu que ce ne soit pas ma petite Clarissa», a déclaré Marie Georges Chéry, la grand-mère de la policière. «Et peu de temps après, nous avons appris du fiancé de Clarissa que c’était elle la policière tuée à Montrouge», a-t-elle poursuivi dans un sanglot avouant qu’elle avait alors fait un malaise.

Clarissa Jean-Philippe avait passé trois semaines en Martinique auprès de ses parents pour les fêtes de Noël avant de rentrer en France, le 27 décembre dernier.

Christiane Taubira, ministre de la Justice a rendu un hommage appuyé à la jeune femme : « Clarissa Jean-Philippe venait tout juste à 26 ans d’embrasser la profession de policière municipale, faisant le choix de la protection et de la sécurité de ses concitoyens. Elle l’a payé de sa vie. J’adresse à sa famille ainsi qu’à ses proches mes plus sincères condoléances. Je pense également à ses collègues des Outre-mers très présents dans nos services publics de sécurité, de justice, de santé, de transport,etc, fortement mobilisés et qui montrent le même dévouement dans leur tâche. »

Ouest France

image

Information

Cette entrée a été publiée le 10/01/2015 par dans Politique, Société, et est taguée , , , , , , .

Pages et Articles Phares

32 phrases et préjugés que les Noirs ne veulent plus entendre
Des représentants des îles Kiribati viennent plaider leur cause à la COP21
La délinquance enregistrée outre-mer : des situations très variées selon les territoires
Deez Nuts, candidat de 15 ans à la présidentielle américaine
Victime d’insultes racistes, il se fait pourtant expulser
Terreur au Bataclan : témoignage d'un Guyanais qui était dans la salle
Élections régionales 2015 : à quoi sert une région ?

Archives

%d blogueurs aiment cette page :