Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

Affaire le Collectifdom contre J-S Vialatte : condamnation du député

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné le député UMP Jean-Sébastien Vialatte, vendredi 19 septembre 2014, à 2000 euros d’amende et 4000 euros de dommages et intérêts pour avoir émis un tweet raciste qui en mai 2013 avait comparé des casseurs à des descendants d’esclaves. C’était la première fois que « descendants d’esclaves » était utilisé pour définir des casseurs.

Suite aux violences intervenues à l’occasion de la célébration du titre de champion de France de football du PSG, J-S Vialatte avait tweeté : « Les casseurs sont sûrement des descendants d’esclaves. Mais ils ont des excuses. Taubira va leur donner une compensation. »

jsvialatte_1

Si le tribunal a retenu la repentance du prévenu, pour le Collectifdom il ne suffit pas de tenir des propos racistes puis de dire « oups » et se contenter d’exposer deux trois statuettes africaines accompagnées d’un colloque. Il faut être responsable et encore plus si on est un personnage public et a fortiori un politique.

Cette repentance, qui n’était nullement demandée par le Collectifdom était-elle sincère ? Le député pour tenter d’influencer une décision de justice, n’avait pas hésité à utiliser son « noir de service » qui était venu larmoyant à la barre, expliquer que JS Vialatte était grand un humaniste.

Il arrive trop souvent ces jours-ci en France, que des personnes d’origine afro-antillaise, puissent être traitées de singes, de gorilles, de bamboulas, de négros et puis « oups, désolé j’ai pas fait exprès » ou « vous êtes susceptibles et n’avez aucun humour ».

Quelle est la différence entre la France et le reste du monde ? Aux US, vous êtes milliardaire patron d’une équipe de basket et vous tenez des propos racistes ? Viré ! Vous être un millionnaire grand homme de la mode et vous tenez des propos antisémites ? Viré ! En France vous pouvez être un homme politique et être condamné… Vous reprenez vos fonctions comme si de rien n’était. (Valable pour animateur TV, radio, journaliste, imitateur, etc.)

Chaque acte, chaque parole, chaque écris racistes entraîne des conséquences et parfois des condamnations. C’est le cas dans cette affaire et le Collectifdom se félicite que justice ait été rendue.

Et comme dirait Jean-Vincent Placé « le racisme, c’est pas drôle ! »

Le Collectidom remercie tout particulièrement ses avocats Maître Jules Ramaël, Maître Eddy Arneton, Maître Rachel Lindon et ses témoins Claude Ribbe historien et philosophe ainsi que Serge Romana généticien et président du CM98 .

R Privat pour Le Collectifdom

Archives

Instagram

La Soufrière, Guadeloupe