Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

Enfin !

Enfin un reportage où l’on peut voir et entendre des guadeloupéens exprimer leur ras-le-bol à propos de toute cette violence, de cette délinquance. Dans ce reportage du journal de 6h de BFM TV du 16/10/13, on peut voir une compagne de victime dire « On ne peut plus rien dire en Guadeloupe au cas ou On ne peut rien dire si on vous marche sur les pieds... On tue et cela ne gène personne« . Un jeune : « En Guadeloupe c’est la loi du plus fort… La police n’intervient pas, alors… ». Un policier :  » nous n’avons pas de moyens... parfois, nous n’avons pas de radio, de véhicule Nous aimerions avoir la même attention que n’importe quel département de France ».

C’est ce que dénonce depuis des semaines le Collectifdom : le manque d’attention, l’attention que serait en droit d’attendre tous les français, et encore plus quand ils ont voté à près de 83% pour le chef de l »État. Le Collectifdom déplore l’absence auprès de M Valls, de V Lurel, voire celle de C Taubira, pourtant si prompte à se rendre à Marseille ou en Corse…

Nous espérons vraiment que le Ministre de l’intérieur comprendra qu’il faut pour tous ces départements de VRAIES solutions ET de VRAIS moyens financiers, matériels et humains. L’éloignement est une spécificité qu’il doit prendre en compte, comme le taux de chômage  qui explose chez les jeunes… Il doit soutenir les guadeloupéens et les martiniquais (et tous les autres) dans leur lutte contre la violence et la délinquance. Ce n’est pas une fatalité même si l’ampleur de la tâche est énorme et le chantier multiple. On ne peut pas laisser proliférer le « crime au paradis ».

R Privat

Information

Cette entrée a été publiée le 16/10/2013 par dans Politique, Société, et est taguée , , , , .

Archives

Instagram

Guadeloupe 2017