Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

Baromètre Opinion Way – « Les ultramarins ont de l’audace »

Nous vous donnons à chaud, les résultats de ce sondage puis, nous vous livrerons l’analyse du COLLECTIFDOM  dans un prochain article. Vous pouvez aussi nous faire part de vos avis et commentaires.R PRIVAT

*********************************************************

Délégation interministérielle Outre-mer

La question de qui sont les ultramarins-es de l’Hexagone est essentielle : comment en effet définir des priorités, mettre en œuvre des actions concrètes et évaluer l’impact de nos politiques si nous n’avons pas une connaissance objectivée de notre public cible ? C’est pourquoi la Délégation interministérielle a demandé à Opinion Way d’établir le premier Baromètre reflétant l’état d’esprit des ultramarins. Outil photographique bien sûr, d’une situation à un instant donné, ce baromètre que nous voulons pérenne et qui n’aurait pas pu être initié sans le soutien de FranceÔ,   nous permettra d’évaluer l’impact de nos actions et le cas échéant de les infléchir. Il est à noter que c’est la première fois qu’une étude sur un échantillon aussi large est conduite  et nous vous invitons à regarder très attentivement la note méthodologique en premières pages de ce document de manière à ce que votre compréhension soit la plus éclairée possible.

Resultats du sondage

Les résultats  : Sondage Opinionway les Ultramarins ont de l’audace – fichier à télécharger

tribune-douverture-12-09-2013-630x290

L’audace ultramarine en hexagone

Le 13 septembre 2013

Avant la publication des actes, nous vous livrons en avant-première une synthèse des échanges  de la journée du 12 septembre, extraite du discours de cloture de Sophie Elizéon, déléguée Interministérielle.

« Après cette matinée riche en enseignements et échanges constructifs nous savons que les ultramarins ont de l’audace.

L’histoire singulière des outre-mer français a forgé cette audace, qui des esclaves marrons aux marcheurs du 23 mai 1998, en passant par les Réunionnais de la Creuse, s’est incarnée dans les filles et les fils de la République que nous sommes.

Nos parcours en témoignent de Teddy Riner à Shirley Billot, de José Jacques-Gustave à Mémona Hintermann, de Gaston Monnerville à Karine Claireaux

Parcours brillants, parcours exemplaires.  Et ce malgré nos craintes : vous nous avez dit M. Cazenave  que 33% des ultramarins de l’Hexagone s’estiment morose et 27% présentent de la lassitude. Malgré les discriminations dont nous nous déclarons victimes, pour 56% d’entre nous, et pour lesquelles vous nous avez rappelé, monsieur le  Défenseur des Droits, qu’il était indispensable de saisir vos services.

Des parcours pourtant encore trop ignorés des médias qui s’ils présentent une image jugée plutôt positive  des ultramarins, pourraient, selon  54% des ultramarins de l’Hexagone et 40% des autres hexagonaux, se voir imposer des quotas concernant la diversité des origines. Les quotas comme instruments de la discrimination positive,  dont vous nous avez démontré, M. Melin-Soucramanien, qu’elle était, sous certaines conditions, compatible avec la Constitution française.

 Des parcours, enfin qui conduisent souvent les originaires des outre-mer aux profils les plus pointus à s’installer dans l’Hexagone, quand les moins diplômés d’entre eux poursuivent entre ici et là-bas un avenir qui semble leur échapper.

(…) et pour terminer, laissez-moi vous citer l’homme qui pour moi est le plus audacieux de notre époque, Monsieur Nelson Mandela.

« Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur.Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite.C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus.Nous nous posons la question : qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux, merveilleux ?En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?Vous restreindre, vivre petit, ne rend pas service au monde.L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres.Au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même.En nous libérant de notre propre peur, notre présence libère automatiquement les autres ».

Sophie ELIZEON – Délégation interministérielle Outre-mer

Archives

Instagram

Guadeloupe 2017