Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

Assemblée nationale : Manuel Valls interpelé sur la criminalité aux Antilles

Le député de Martinique Bruno-Nestor Azérot interpelle le ministre de l’Intérieur lors de la séance de Questions Au Gouvernement.

Nestor Azérot, député de la Martinique

Nestor Azérot, député de la Martinique (VIDEO)

http://www.la1ere.fr/

Le ministre de l’Intérieur participait ce week-end à l’université d’été du Parti Radical de Gauche, à Seignosse, dans les Landes. C’est en marge de ce rendez-vous politique, au cours duquel il a prononcé un discours de 40 minutes, que Manuel Valls a accepté de répondre sur l’insécurité aux Antilles, aux questions d’Henri Hélie, l’envoyé spécial de France Ô /Outre-mer 1ère dans les Landes.

Vous allez à Colombes, en Corse, à Marseille. Irez-vous en Guadeloupe où le nombre d’ homicides est supérieur à tous les autres départements ?
– Je vais en Guadeloupe dans quelques semaines suite au déplacement du premier Ministre. Il y a d’ailleurs actuellement une mission de la police et de la gendarmerie. Et policiers et gendarmes ont été affectés.
Tout le monde est sur le terrain pour lutter contre la violence endémique au département de la Guadeloupe, que l’on retrouve aussi sur les Antilles, liée à la fois à des problèmes lourds de la société mais aussi au trafic de drogue, la cocaïne et l’héroïne.

Le nombre de meurtres n’est pas lié à des règlements de compte mais aussi à des violences intra-familiales nécessitant -et Victorin Lurel, ministre des Outre-mer, le sait mieux que quiconque- une mobilisation de l’état et évidemment des forces de sécurité

Je sais que je suis
attendu au nom du gouvernement par la Guadeloupe et la Martinique, et
j’irai avec la ferme volonté de lutter contre cette insécurité parce que
depuis des années, effectivement, on en parle moins.

– On a dénombré 37 homicides en Guadeloupe depuis janvier 2013!
– 37, oui, mais c’est un chiffre qui chaque année est terrifiant et donc ça nous oblige à montrer que la France n’abandonne pas ces territoires d’Outre-mer. La Guadeloupe et la Martinique ont droit à la protection de l’Etat ».

Henri Hélie

Information

Cette entrée a été publiée le 17/09/2013 par dans Politique, et est taguée , , , .

Archives

Instagram

Guadeloupe 2017