Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

« Même le crayon du bon Dieu a une gomme. »*

… Oui mais la nôtre est usée !

Il a souvent été dit, que pendant la Traite Négrière, des africains avaient vendu leurs frères et sœurs en échange de verroteries et de colifichets. Argument souvent avancé pour rendre plus coupables que les autres, les africains du sort des leurs, vendus comme esclaves aux Antilles Guyane et à la Réunion.

Force est de constater que, aujourd’hui, quelques statuettes devraient suffire à faire l’affaire :

Selon http://europe1.fr, la plainte pour « provocation à la haine raciale » déposée par l’association Mémoires et Partages contre le parlementaire UMP est retirée, en échange de la tenue d’une exposition mémorielle, puis, par la suite, d’un rendez-vous annuel autour de la journée de l’esclavage. Cette association déclare que cette réparation est, « une sortie de crise digne, honorable, et constructive, préférable à un mauvais procès ».

On voit bien que le président de cette association n’est pas un descendant d’esclave ! 

Au nom de qui parle-t-il ?

Les descendants d’esclaves sont des ultramarins !

La mémoire des Esclaves issus de la Traite Négrière et l’honneur de leurs descendants doivent être respectés et  ne sont ni à vendre ni à solder !

La plainte du COLLECTIFDOM est maintenue : M. VIALATE comparaîtra le 2 septembre 2013 à 9.00 heures devant la 17ème chambre correctionnelle pour ses propos inadmissibles et blessants tenus sur twitter: « Les casseurs sont sûrement des descendants d’esclaves. Ils ont des excuses… »

K Klare

* JS Vialatte citant Aimé Césaire.

Information

Cette entrée a été publiée le 26/06/2013 par dans Politique, Société, et est taguée , , , .

Archives

Instagram

Guadeloupe 2017