Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

Dispositif d’aide aux Franciliens qui connaissent un deuil dans leur famille résidant en Outre-mer

Communiqué de presse

La Région Ile-de-France vote un dispositif d’aide aux Franciliens qui connaissent un deuil dans leur famille résidant en Outre-mer. Séance plénière du Conseil régional du 20 juin 2013
POUR : PS, EELV, FDG, FDG et A, MP – ABSTENTION : UDI, PRG MUP

logo_ile_de_france

La Région Ile-de-France a décidé de mettre en place un dispositif d’aide tarifaire spécifique pour les Franciliens qui, pour des raisons géographiques et sociales spécifiques, ont des difficultés à se rendre pour assister aux obsèques d’un proche en Outre-mer.

Souhaitant aider les Franciliens à se rendre plus facilement aux obsèques d’un proche parent en Outre-mer, Jean-Paul HUCHON, Président de la Région Ile-de-France, a confié en 2011 à Patrick KARAM, élu régional d’opposition, la mission d’étudier les possibilités pour la Région Ile-de-France de mettre en place une aide tarifaire spécifique. C’est sur la base de ce rapport, remis en 2012, que le dispositif a été conçu.

Jean-Paul HUCHON, Président de la Région Ile-de-France, et Pierre SERNE, Vice-président en charge des Transports et des mobilités sont “émus et fiers que la Région Ile-de-France ouvre la voie en devenant la première région française à accorder une aide à la mobilité des Franciliens qui connaissent un deuil dans leur famille résidant en Outre-mer. En raison du coût de tels déplacements la mobilité peut en effet être rendue difficile. C’est d’autant plus important pour les Franciliens que l’Ile-de-France compte une importante population ultramarine”.

Pour Patrick KARAM, conseiller régional, “cette mesure est historique : avec ce dispositif, plus aucun Francilien ne renoncera à se rendre aux obsèques d’un proche en Outre-mer faute de pouvoir payer l’intégralité du billet d’avion. En finançant à elle seule l’intégralité de ce dispositif, la Région Ile-de-France donne un signal fort aux Ultra-marins franciliens”.

L’aide sociale de la Région Ile-de-France sera ouverte à tous les Franciliens qui connaissent un deuil dans un département, une région ou une communauté d’outre-mer (sous condition de ressources). Les principaux bénéficiaires de ce dispositif seront les Ultra-marins résidant en Ile-de-France mais également à l’ensemble des Franciliens ayant des proches installés en Outre-mer.

Elle consiste en un remboursement, a posteriori, d’une partie des frais engagés par les bénéficiaires des billets « deuil » mis en place par les compagnies aériennes pratiquant ce dispositif (Corsair, Air France, Air Caraïbes et Air Austral). Les destinations concernées sont les suivantes : Guadeloupe, Martinique, Réunion, Guyane, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Mayotte, Saint-Martin, Saint Barthélémy, Saint-Pierre-et-Miquelon, Wallis et Futuna.

Toutes les personnes domiciliées en Ile-de-France déjà bénéficiaires de billets à prix réduits émis dans le cadre des billets « deuil » pourront bénéficier de l’aide régionale:

– Antilles, Saint-Martin, Saint Barthélémy : 250€

– Guyane : 300€

– Réunion : 350€

– Autres destinations : 350€

Calendrier de mise en œuvre

Le dispositif sera mis en oeuvre à l’occasion d’une prochaine Commission permamente, une délibération étant nécessaire pour arrêter de manière précises les modalités pratiques (formalités administratives, etc).

CHIFFRES CLES

La région Ile-de-France compte plus de 225 000 résidents natifs d’un des départements ou collectivité d’outre-mer, ce qui la classe loin devant les régions Provence Alpes-Côte d’Azur ou Rhône-Alpes.

70 000 résidents d’Ile-de-France nés en Outre-mer bénéficient d’aides à la continuité territoriale (fonctionnaires, étudiants).

125 000 personnes n’ont pas directement accès à une aide à la continuité territoriale (actifs du privé dont les personnes sont au chômage, les retraités et autres catégories)

Une ligne de crédits spécifique de 300 000€ avait été adoptée en décembre dernier, dans le cadre du budget de la Région, pour financer l’aide dès lors qu’elle serait créée

Information

Cette entrée a été publiée le 26/06/2013 par dans Economie, Politique, Société, et est taguée , , , .

Archives

Instagram

La Soufrière, Guadeloupe