Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

Par ici la monnaie !

Selon une information du site La1ere.fr, le CRAN va vendredi 10 mai, assigner en justice la Caisse des dépôts et consignations pour avoir bénéficié de l’esclavage. L’argument, toujours selon le site « Parce que c’est la banque d’Etat française qui a recueilli notamment la rançon imposée à Haïti pour son indépendance, précise Louis-Georges Tin, le président (d’origine martiniquaise) du Conseil représentatif des associations noires (Cran). »

C’est donc à l’issue de la commémoration marquant la Journée nationale des mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions au jardin du Luxembourg en présence du Président de la République et de M. Victorin Lurel, qu’il se rendra au Palais de Justice accomplir son forfait.

Comme le CRAN n’en n’est pas à une absurdité près, il a en début de semaine, demandé réparation au Pape (!) lors d’une action devant Notre-Dame de Paris. 3 acteurs déguisés l’un en homme d’Eglise, les deux autres en esclaves en guenille et enchaînés, brandissant une banderole mentionnant : « esclavage, abolition, réparation ». (En 1992 Jean-Paul avait demandé pardon).

Mais pourquoi le CRAN n’attaque-t-il pas également les arabes pour leur action pendant la traite négrière orientale et intra africaine ? (Le mot en arabe pour dire esclave et noir est le même)… Et puis aussi les états africains qui ont tirés bénéfice de la traite transatlantique ? Et à l’inverse, aider ceux qui eurent un manque à gagner dû à la main d’œuvre manquante ? Pourquoi ne réclame-t-il pas réparation pour l’esclavage qui a encore cours dans certains pays d’Afrique et du Moyen Orient de nos jours ?

Nous ne savons pas quels rôles jouent M. Jean-Marc Ayrault et Mme Christiane Taubira dans cette affaire, puisque selon le CRAN ils seraient tout deux d’accord pour une réparation financière, mais ils seraient bien avisés de réfléchir avant d’agir et de ne pas se contenter des souhaits délirants d’une association dont le critère d’existence est fondé sur la couleur de la peau, (donc de la race ?) CRAN = Conseil représentatif des associations noires de France. Imaginez-vous un conseil représentatif des associations blanches de France ? Non. Comment peut-on s’assembler sur un critère comme être noir ?

Ils n’avancent qu’en regardant en arrière !

Si réparation il devait y avoir, elle n’est certainement  pas de nature financière. Au COLLECTIFDOM, nous avons des idées, et nous sommes prêts à les partager avec les ministres concernés.

Enfin, si ce genre de chose arrive c’est parce que  M. Jean-Marc Ayrault maire de Nantes à l’époque, aurait laissé planer(toujours selon le CRAN) cette possibilité de dédommagement de nature financière.

Le COLLECTIFDOM exhorte M. Jean-Marc Ayrault, 1er ministre de la France à mettre fin de cette méprise et à cette confusion.

R Privat

Information

Cette entrée a été publiée le 09/05/2013 par dans Société, et est taguée , , , .

Archives