Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

Loïc Liber, la victime oubliée de Mohammed Merah

Intégralité de ce témoignage : http://bcove.me/j4ectsrn

Toute l’actualité sur http://www.bfmtv.com/ Près d’un an après les tueries de Toulouse et Montauban commises par Mohammed Merah, BVMTV a pu recueillir le témoignage de la famille du seul rescapé militaire pris pour cible par le tueur. Laissé pour mort après avoir reçu deux balles, Loïc Liber a survécu mais est aujourd’hui tétraplégique. A quelques jours des commémorations de ces tueries, sa mère et sa petite amie ont accepté de se confier – sans langue de bois – à 7 jours BFM. Extrait du reportage à retrouver samedi 2 mars à 18 heures, sur BFMTV.

Victime presque oubliée et dont on a très peu parlé, Loïc Liber est l’un des survivants des tueries de Mohamed Merah. Le sous-officier parachutiste avait été laissé pour mort à Montauban par le tueur. A quelques jours des commémorations de ces tueries, sa mère et sa petite amie ont accepté de se confier à BFMTV.

Laissé pour mort, il est devenu tétraplégique

Chaque jour Emilienne, la mère de Loïc, et Audrey sa compagne, lui rendent visite à l’hôpital de Percy. Il y a près d’un an, à Montauban, le parachutiste était grièvement blessé à la gorge et à la moelle épinière, de deux balles tirées par Mohammed Merah, qui l’a laissé pour mort.

Aujourd’hui, le jeune homme est tétraplégique, il ne peut ni marcher ni bouger les bras, « mais il a fait beaucoup de progrès et va beaucoup mieux » souligne sa mère.

« Il se voit au bord de la route et c’est tout »

A la question de savoir s’il se souvient de la journée du 15 mars (le jour où Mohamed Merah a commis la tuerie de Montauban, ndlr), Audrey, sa petite-amie, raconte qu’il ne s’en souvient « pas totalement ».

« Il se souvient d’être allé déjeuner. Puis il se voit au bord de la route, et c’est tout » ajoute-t-elle.

Dans deux semaines, cela fera un an que le drame s’est produit, la compagne de Loïc confie qu’il est « un peu triste de voir l’état dans lequel il se trouve », à l’approche de ce douloureux anniversaire.

Décoré de la médaille militaire lundi prochain

« Mais ça lui donne le goût d’avancer, il a envie de continuer à se battre afin de retrouver le maximum d’autonomie et une vie normale » fait valoir Audrey.

Lundi prochain, Loïc Liber recevra la médaille militaire des mains du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

>> L’intégralité de ce témoignage exclusif à découvrir samedi dans 7 jours BFM, à partir de 18h.

************************************

Information

Cette entrée a été publiée le 02/03/2013 par dans Faits-divers, Société, et est taguée .

Archives

Instagram

La Soufrière, Guadeloupe