Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

Meurtre de Claudy Elisor : un nouveau suspect mis en examen

Comment peut-on (une fois de plus)  croire en la justice ? Un juge tient un suspect… puis on le laisse filer tranquillement au Sénégal !
On l’arrête 2 ans plus tard au Blanc-Mesnil – mais comment est-il rentré sur le territoire français alors qu’il était fiché au BNRF ( (Brigade Nationale de Recherche des Fugitifs) ?

Que la police les retrouve tous et que ces assassins payent pour leur crime !

K Klare.

Au cours du réveillon de la Saint-Sylvestre 2010-2011, Claudy Elisor, père de famille de 33 ans, avait été lynché à mort par plusieurs inconnus qui avaient voulu s’introduire dans une soirée privée, au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis).

http://www.leparisien.fr/

Un suspect présumé du meurtre d’un DJ amateur lors du Nouvel An 2011 au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) a été mis en examen mercredi soir pour meurtre. L’homme de 27 ans avait été arrêté dans la journée après presque deux ans de fuite par la Brigade nationale de recherche des fugitifs au Blanc-Mesnil où il se cachait.

Son placement sous mandat de dépôt a été requis par le parquet de Bobigny mais le suspect a demandé un délai pour préparer sa défense. Le débat devant le juge des libertés et de la détention devait avoir lieu vendredi.

Le 1er décembre 2011, vers 5 heures du matin,  Claudy Elisor, DJ amateur et père de famille de 33 ans, refuse à un jeune homme l’entrée de la salle des fêtes où se tenait une soirée privée qu’il avait organisée. Mais ce dernier, visiblement vexé, promet de revenir très vite avec des amis.Quelques minutes plus tard, six à huit complices venus de la cité voisine font irruption dans la salle et se déchainent sur le DJ,à coups de barres de fer, de poing américain et de chaise, avant de prendre la fuite. Très grièvement blessé, Claudy décède quelques jours plus tard.

Le principal suspect du meurtre avait été écroué quelques jours après les faits mais un second suspect avait été placé sous le statut de témoin assisté. Relâché après avoir été entendu par un premier juge, ce dernier s’était enfui au Sénégal après la publication d’un mandat d’arrêt à son encontre. «Il a été mis en cause mais dans un degré moindre, bien qu’il ait été établi qu’il avait porté des coups», précise la préfecture de Bobigny. De source judiciaire, «un mandat d’arrêt avait été émis à son encontre le 14 avril 2011 par un juge d’instruction», mais le suspect avait déjà quitté la France, se cachant à l’étranger.

D’une rare violence, ce meurtre avait bouleversé la communauté antillaise d’Île-de-France dont faisait partie la victime.

 

http://www.la1ere.fr/
Presque deux ans après les faits – le lynchage d’un DJ guadeloupéen, Claudy Elisor, la nuit de la Saint-Sylvestre 2011 – un nouveau suspect a été arrêté ce mercredi.

L’affaire avait défrayé la chronique en janvier 2011. Dans l’Hexagone, mais aussi aux Antilles. Le meurtre de Claudy Elisor, père de famille de 33 ans la nuit du 31 décembre où il officiait en tant que DJ avait choqué. Il avait été lynché par une groupe de plusieurs inconnus à qui on avait refusé l’entrée d’une soirée au Blanc Mesnil, en Seine-Saint-Denis. Plus de 300 personnes s’étaient rendu à ses funérailles à Gonesse le 13 janvier 2011. Un an après le drame, une marche avait été organisée en sa mémoire à Bastille alors que l’enquête était au point mort, malgré l’incarcération d’un prévenu qui avait reconnu l’altercation avec le DJ. La compagne craignait même que le dossier soit refermé par le juge d’instruction.

Mais pratiquement deux ans après, la Brigade Nationale de Recherche des Fugitifs a misla main sur l’un des suspects, âgé de 27 ans, qui se cachait non loin de la salle des fêtes où avait eu lieu le lynchage. Après avoir été présenté à un juge d’instruction, le suspect a été mis en détention provisoire par le parquet de Bobigny.

Information

Cette entrée a été publiée le 08/11/2012 par dans Faits-divers, Société, et est taguée .

Archives

Instagram

La Soufrière, Guadeloupe