Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

Ah Zemmour, toujours Zemmour…

Observons les propos tenus par D. Mariani dans Le Figaro :

« J’observe que les professionnels de l’antiracisme préfèrent se constituer partie civile, plutôt que d’assumer un débat public à la loyale sur les sujets qui préoccupent nos concitoyens, qu’il s’agisse de la délinquance, du fondamentalisme islamiste, des prières de rue, ou de la gangstérisation de certains quartiers sensibles », ajoute-t-il.
Thierry Mariani juge que la condamnation « est d’autant plus regrettable qu’elle risque d’inciter une gauche morale durablement discréditée, à imposer un climat permanent de chasse aux sorcières
« .

Mais de quoi parle-t-on dans cette affaire ?

A quel moment E. Zemmour a-t-il assumé un débat public sur les sujets qui nous préoccupent ? Il ne se contente que de montrer du doigt un groupe de personnes  dit «  les noirs et les arabes » dont il sait très bien qu’il n’aura jamais accès au média pour faire entendre sa voix par heure de grande écoute dans le service public.

Service public, chambre d’écho relayant l’impact dévastateur de ses propos.

Ainsi E. Zemmour est victime de chasse aux sorcières… Et, lesdits « noirs et arabes » ne sont pas victimes de racisme quand bien même leur seul taux de mélanine est suffisant à en faire des délinquants ?

On passe de « il est illégal de discriminer » à « c’est normal puisque vous êtes noirs ou arabe ».

Bien sûr qu’il y a des délinquants noirs ou arabes et probablement trop, mais viendrait-il à l’idée de quiconque de jeter l’anathème sur les personnes de couleur blanche au seul motif qu’il y en a plein chez les violeurs-psychopathes, les pédophiles et autres incestueux ? Et qu’elles se fassent contrôler 17 fois par jour, parce que c’est un fait ?

Et bien ce que l’on ne se permettrait jamais (et heureusement !) pour des blancs d’origine européenne, pourquoi se le permettrait-on (malheureusement) pour des noirs ? Pourquoi cela serait-il normal  et pourquoi devrait-on laisser faire ? (cf:  J-P Guerlain).

Eric Zemmour dit ne pas être un «provocateur», mais un observateur (pas très fin ?) qui refuse le «politiquement correct». Alors, quand nous parlera-t-il de sa propre communauté ? N’a-t-il  rien à dire ?

NB : Pour les différents délits pour lesquels E. Zemmour était jugé, il pouvait encourir jusqu’à un an de prison et 45.000 euros d’amende.

Quelle est sa (très symbolique) condamnation ?

  • 1000 euros d’amende avec sursis pour avoir, sur France Ô, «justifié une pratique discriminatoire illégale – la discrimination à l’embauche – en la présentant comme licite».
  • 1000 euros de dommages et intérêts à chacune des trois associations et 9.000 euros de frais de justice.

No comment.

C. Klare

Information

Cette entrée a été publiée le 18/02/2011 par dans Société, et est taguée , , .

Archives