Collectifdom-Le Blog

Collectif des Antillais, Guyanais, Réunionnais et Mahorais

32% de « non racistes », ne réagissent pas devant un préjugé raciste « 

C’est le plus inquiétant des résultats de ce sondage de l’institut BVA pour l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) et SOS Racisme, dévoilé à l’occasion des Assises de la lutte contre les préjugés.

Discrimination - Flikr

Renforcement des préjugés ?
Comment pourrait-il ne pas en être autrement ?

Quand depuis les plus hauts sommets de l’État, on se laisse aller à des propos racistes qui ne sont même pas sanctionnés, quel exemple pour les citoyens ?

Un exemple, en forme de contre-exemple, sur le préjugé à propos de la délinquance : c’est l’article concernant Samir et Majid qui sauvèrent une mère de l’incendie. Presque toutes les brèves commençaient par les prénoms de ces 2 héros. Comme si, on voulait dire « Hé, vous voyez, ils ne sont pas tous des délinquants ! » Lisez les faits-divers et vous verrez que rares sont ceux qui sont ainsi rédigés.

Dans les films français, mais quels films ? On a du mal à trouver l’image d’un français ayant des origines non européennes avec une place de choix dans le scénario, certains scénaristes pensent « désolé, nous n’avons pas écrit ce  rôle pour un noir, un arabe« . Ou, si vous mettez « une personne de couleur », il n’y aura pas d’audimat.

Cliché : n’avez-vous pas remarqué que certains acteurs noirs-américains sont doublés en France par des personnes ayant un accent dit « africain » ou de la caraïbe ? Savez-vous un comédien de doublage noir ne peut pas doubler un personnage blanc ?

Les téléfilms : on commence à voir les choses un peu différemment, mais ce n’est pas encore gagné !

En fait, c’est dans la publicité papier et TV, que cela a le plus bougé. Mis à part cette manie d’associer toujours les noirs avec le café, le chocolat ou le riz. On peut voir dans quelques  pub des noirs, des arabes, pas d’asiatiques à ma connaissance, soit en personnage principal, soit parmi les figurants.

On aurait tord de nier l’exemple de promotion par l’image : nul n’ignore l’influence qu’a eut Jack Palmer et les autres films qui montraient un noir à la Maison Blanche, car le gens étaient disons, habitués depuis des années, à cette éventualité.

Dans les journaux télévisés, les choses ont changé même si Harry Roselmack n’a pas eu la succession de PPDA, alors qu’il était le mieux placé dans les sondages de l’époque.

Et  puis il y a des gens comme Zemmour qui distille à longueur de médias leur racisme apportant des soi-disant preuves sortis de livres (depuis quand on y trouve La Vérité ?) ou de chiffres (à quoi on peut faire dire absolument n’importe quoi !).

Et enfin pour terminer ici, il y a le fameux « d’origine ». Vous être français depuis 1960, mais vous êtes toujours d’origine.Vous êtes français depuis toujours comme les ultramarins, mais vous êtes toujours d’origine.

Et c’est là que les journalistes ont un grand rôle à jouer car c’est une affaire de rédaction : arrêtez de rappeler les origines, arrêter de préciser la couleur de peau, par exemple comme « l’acteur noir Samuel L Jackson, … »
Vous aurez d’ailleurs noté que jamais on ne rappelle les origines européennes quand il y en a.

C’est vraiment dommage d’en être arrivé là en France : seul pays d’Europe à avoir des citoyens français ayant des origines autres, vivant aussi-bien dans le Pacifique, dans l’Océan Indien, en Amérique centrale et latine et bien sûr en Europe.

Quand j’avais vu que l’expression « personnes de couleurs » avait fait sa réapparition il y a 5 ans, j’ai tout de suite compris que nous allions régresser.

L’avenir m’a donné raison.

R Privat-Collectifdom

Information

Cette entrée a été publiée le 31/05/2010 par dans Société, et est taguée , , , , .

Archives

Instagram

La Soufrière, Guadeloupe