Escapade dépaysante cette semaine puisque Jean-Luc Petitrenaud parcourt la Martinique en compagnie de Marcel Ravin, chef récemment étoilé qui fait découvrir la cuisine savoureuse de son île natale et ses particularités, les épices, les colombos, ainsi que les poissons.

image

Avec 1 étoile au Guide Michelin et un style culinaire novateur, le chef Marcel Ravin orchestre d’une main de maître le superbe restaurant monégasque Blue Bay.

Découvrez son univers sur sa page Facebook ou via son livre : D’un rocher à l’autre : itinéraire d’un chef

imageA l’occasion de la 5ème édition de la JOMD (Journée Outre-Mer Développement), un sondage a été réalisé par l’IFOP pour mesurer le regard des Français de la Métropole vis à vis des Français des Outre-mers.

Cependant la distance entre les départements d’Outre-mer et l’Hexagone fait que les métropolitains sont moins sensibles à l’actualité des DOM TOM. Ce qui se passe en Outre-mer est très peu traité par les médias. Les métropolitains ne sont pas habitués à s’intéresser à ce qui se passe là bas. Dans les livres d’histoire, on ne parle pas beaucoup de ces territoires, et de l’histoire coloniale.

  • 61% des français de l’hexagone expriment de la « sympathie « .
  • 16% un véritable « attachement » pour les territoires ultra-marins.

« La perception faite de clichés s’est très fortement estompée par rapport à 1998″, date du précédent sondage, a déclaré M. Dabi à la presse, après avoir présenté une étude sur le regard des Français de l’Hexagone sur l’outre-mer à la Journée Outre-mer Développement (JOMD).

  • 53% des Français de l’Hexagone estiment que ces territoires sont en retard sur le plan économique contre 70% en 1998.
  • 53% contre 64% à penser qu’ils « vivent principalement de subventions et des aides de la métropole ».
  • L’idée que ces territoires (onze départements ou collectivités) « coûtent cher aux contribuables » reste minoritaire
  • 46% contre 43% et seule la moitié des Français (49%), et un peu plus d’ultramarins (58%), estiment que ces territoires ne sont « pas assez aidés » ou aidés juste « comme il faut ».

Les deux « surprises » du sondage, selon M. Dabi, résident « d’une part dans le regard homogène sur les outre-mer de deux publics différents (les Français de l’Hexagone et les originaires des outre-mer vivant dans l’Hexagone) ce qui implique une certaine normalisation du regard sur l’outre-mer » et d’autre part « une indifférence qui progresse un peu et qui témoigne d’un regard dépassionné sur l’outre-mer ».

  • « Les Français sont plus prompts à reconnaître les atouts notamment économiques (tourisme, productions agricoles comme le rhum et la banane, rayonnement, cadre de vie) et en parallèle les images stéréotypales reculent fortement »
  • 61% des ultramarins et 46% des Français de l’hexagone se disent « ouverts à un départ » dans un territoire en cas d’opportunité professionnelle.
  • Ce changement de regard se transpose aussi sur la question de l’indépendance: 26% des Français de l’Hexagone souhaitent que les outre-mer prennent leur indépendance contre 32% en 1998.
  • Les originaires de outre-mer se montrent un peu plus attachés au maintien des Outre-mer dans la République (61%) que les Français de l’Hexagone (57%).

image

Manuel Valls, Christiane Taubira et George Pau-Langevin sont venus à la Journée Outre-mer Développement (JOMD). Manuel Valls est venu clamer son amour de l’Outre-mer, ce samedi 11 avril, à Paris. « J’ai trop de fois entendu que nos Outre-mer coûtaient chers à la France », lance le Premier ministre à la tribune de la JOMD. « La France ne serait pas elle-même, sans sa composante ultramarine ». Auparavant, Manuel Valls a rappelé toutes les mesures pour l’Outre-mer prises par son gouvernement. L’accent est mis en faveur des entreprises, de la recherche, du logement, de l’emploi et de l’école. Face à un public très bienveillant, Manuel Valls a ajouté : « J’ai entendu beaucoup de propos sur ceux qui étaient français depuis 30 ans ou qui l’étaient depuis 1.000 ans, faisant allusion à l’interview de Jean-Marie Le Pen dans Rivarol. « Quand on regarde l’Outre-mer, c’est la plus belle réponse possible aux propos insupportables sur ce qu’est l’identité de notre pays.« 

Par ailleurs, Manuel Valls a confirmé la prolongation de la défiscalisation au-delà de 2017 pour les investissements productifs, une mesure annoncée la veille par George Pau-Langevin devant la Fedom (Fédération des entreprises d’Outre-mer).

image

Concernant les réparations liées à l’esclavage, la garde des Sceaux a précisé sa pensée : « Il faut que la puissance publique mette en place de vrais moyens pour faire connaître l’histoire de l’esclavage ». 

………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Sondage réalisé du 18 février au 12 mars par questionnaire auto-administré en ligne, auprès d’un échantillon représentatif de 985 métropolitains non originaires d’outre-mer (« Français de l’Hexagone »), et d’un échantillon de 552 métropolitains originaires d’outre-mer (« ultramarins ») extrait d’un échantillon de 8.654 personnes représentatifs de l’ensemble de la population.

Sources : http://lentreprise.lexpress.fr/actualites/ – http://www.atlantico.fr/ – http://www.la1ere.fr/

L’ancienne candidate du FN à Rethel comparaissait en appel à Cayenne en Guyane pour injure raciste à l’encontre de la ministre Christiane Taubira qu’elle avait comparé à un singe. Le procès a finalement été renvoyé au premier juin. image Le jugement dans le procès d’Anne Sophie Leclère était attendu ce vendredi 10 avril, il a finalement été renvoyé. Ra​ppel des faits La Cour de cassation avait rejeté sa demande de dépaysement. L’Ardennaise est jugée pour avoir comparé la ministre de la Justice Christiane Taubira à un singe. En Première instance, Anne Sophie Leclère avait été condamnée à 9 mois de prison ferme. Dans un reportage de l’émission Envoyé spécial diffusé sur France 2, le 17 octobre 2013, Anne-Sophie Leclère avait montré aux journalistes un photo- montage publié sur sa page Facebook comparant un petit singe (avec la mention « à 18 mois) à Christiane Taubira («maintenant»). Lors de ce reportage, la commerçante ajoutait même préférer voir la ministre de la Justice «dans un arbre après les branches que comme ça, qu’ au gouvernement». Elle avait été exclue du FN avant les municipales. Saisi par le mouvement guyanais Walwari, co-fondé en 1992 par l’actuelle garde des Sceaux, le tribunal correctionnel de Cayenne avait condamné, le 15 juillet 2014, Anne-Sophie Leclère à neuf mois de prison ferme, cinq ans d’inéligibilité et 50.000 euros d’amende. Le Front national avait été condamné à 30.000 euros d’amende. Tous deux ont fait appel. France 3 

image

Blanche Kazi

Blanche Kazi

A Paris, le Salon de la mode pulpeuse tente d’imposer ses canons.

Journées du Salon de la Mode Pulpeuse

Les 11 & 12 Avril 2015

Organisées par Blanche Kazi : «Je veux développer une industrie qui n’existe pas encore en France»

Si en moyenne, les Françaises s’habillaient en 38 en 1970, aujourd’hui elles mettent du 40, d’après l’Union Française des Industries de l’Habillement. «Et 42% des femmes font du 42 et plus», note Blanche Kazi. Paradoxalement, l’offre textile ne suit pas. Selon une étude l’Institut Français du textile et de l’habillement, la taille 34, porté par 0,7% des femmes, dispose de 13,7% des robes disponibles, tandis que la taille 46, porté par 9% des femmes, bénéficie de 0,6% du choix des robes disponibles.

Les marques l’ont compris, mais à la fois pour des questions d’image et de coût de production, elles sont peu nombreuses à proposer en France des grandes tailles. «Je veux développer une industrie qui n’existe pas encore en France pour satisfaire une réelle demande», résume Blanche Kazi.
Pour ce faire, elle a réuni une vingtaine de marques et de créateurs européens qui présenteront leurs collections à la Pulp, comme la marque danoise Alisha, les marques françaises Oliver jung, 46etPlus, Pauline & julie ou encore le jeune créateur Olivier Wartowski, qui veut devenir «le Karl Lagerfeld des formes généreuses», selon l’AFP.

Salon Hoche, 9 avenue Hoche 75008 Paris

http://www.pulpfashionweek.com

Le 11 Avril 2015 – Le 12 Avril 2015 Ouvertures des portes : 10h le matin – MarketPlace, défilés, conférences. Toute la Journée les 11 & 12 Avril 2015 Blog Corner Atelier Relooking et Atelier Nails Art Atelier Nutrition et Sport Atelier Beauté & Bien-être Tombola Photomaton Coin rencontres Coin Repas Traiteur …………………………………………………………………………………………….. Pour toute question : pulpfashionweek@hdcparis.com

L’incident s’est produit lorsque le président du Zimbabwe est sorti, jeudi, du musée Hector-Pieterson de Johannesburg, en Afrique du Sud,  un lieu dédié à l’un des martyrs du soulèvement de Soweto en 1976.

On voit Robert Mugabe (91 ans) s’approcher des micros des journalistes pour répondre, puis renoncer en détournant la tête et en balayant l’air d’une main agacée en lançant : « I don’t want to see a white face » (« Je ne veux pas voir une tête de Blanc »).

image

Sur Twitter, les appréciations vont de l’admiration à la critique, accusant le président zimbabwéen de racisme.

Décidément, grand âge et politique…

battu plus de 50 fois à coups de pieds, coups de poings, à 2, puis 3, puis…. 5 ou 6, le tout, sous l’oeil de la caméra et de ceux qui regardent sans réagir…

NBC Los Angelesimage

Stéphane, réalisateur de films de mariage résidant à Saint-Tropez, était parti en Guadeloupe avec un a priori négatif nourri par les faits divers violents relayés par les médias. Une fois sur place, au fil des rencontres et de la beauté de l’île, il réalise ce film très esthétique que je vous invite à visionner, comme « un cadeau fait aux Guadeloupéens qui m’ont si bien accueillis« .

Il n’est pas rare d’entendre les compatriotes de l’hexagone parler en mal des Antilles avant même de s’y rendre, laissant entendre que l’accueil n’y serait pas bon, en tous les cas, pas celui auquel ils s’attendraient. C’est d’autant plus drôle que la France de l’hexagone est mal notée en ce qui concerne l’accueil des touristes ! Pourtant le pays reste le numéro un en termes de destination des touristes du monde entier…

Faites fi des a priori et des on-dit ! Je vous invite à aller découvrir la Guadeloupe et ses îles, la Guyane, la Martinique, Mayotte, La Réunion… Rien de plus ressourçant.

image

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Un bémol sur l’accueil : source veille info tourisme 

Les résultats sont un peu moins bons pour ce qui concerne l’accueil réservé aux touristes étrangers en France : 71% des étrangers en ont une bonne image (16% de « très bonne » et 55% de « plutôt bonne »), contre 29% qui en ont une mauvaise image (5% de « très mauvaise » et 24% de « plutôt mauvaise »). Les moins convaincus par l’accueil sont les Américains (60%), les Anglais (61%) et les Allemands et Espagnols (62%).
Interrogés sur cette même question, les Français ont une image sensiblement moins positive que les étrangers : ils sont 57% à penser que les touristes étrangers sont bien accueillis en France (4% de « très bien » et 53% de « plutôt bien »), contre 43% qui pensent au contraire que les touristes étrangers sont mal accueillis (4% de « très mal » et 39% de « plutôt mal »).

image

A suivre en streaming car il n’y a plus de places disponibles.

Ils recrutent : Pour postuler : http://www.jomd.fr

image

Source Le Monde.fr

LA QUESTION RACIALE EN TOILE DE FOND
Les préjugés et stéréotypes raciaux permettent de comprendre comment un policier armé peut se sentir menacé par un adolescent innocent et non armé, en l’occurrence Michael Brown, au point de lui tirer dessus à six reprises, dont deux dans la tête. Un certain nombre de stigmates associés à la figure du délinquant structurent le travail des policiers. Ainsi, en 2008, les conducteurs noirs avaient trois fois plus de risques d’être fouillés lors d’un contrôle routier (12,3 %) que les Blancs (3,9 %) selon un rapport du département de la justice.

72 % des villes où la population noire représente au moins 5% de la population totale connaissent une sous-représentation des Noirs dans les effectifs de la police par rapport aux Blancs. Dans ce contexte, les contrôles au faciès effectués quotidiennement dans les quartiers où vivent les minorités – la ségrégation résidentielle reste largement dominante – entament les relations entre les policiers et les minorités, enparticulier les jeunes hommes noirs et latinos.

image

image

image

image

image

Dans les années 1980, les unités spéciales d’intervention (SWAT), équivalent du GIGN en France, se sont développées à un point tel que Peter Kraska, professeur à l’université Eastern Kentucky estime que plus de 80 % des villes de plus de 25 000 habitants en possèdent une. Il estime aussi que ces unités, créées pour gérer des situations à haut risque telles que les prises d’otages, sont désormais déployées plus de 50 000 fois par an (contre 3 000 en 1980). Lourdement armées et dotées d’un véritable arsenal militaire, ces unités sont en fait largement utilisées dans le cadre d’opérations de faible intensité, comme l’exécution de mandats de perquisition. L’effet de terreur produit lors de leurs interventions touche de façon disproportionnée les minorités, au premier rang desquelles, les noirs.

image

 

UNE LONGUE HISTOIRE DE BRUTALITÉS POLICIÈRES

 

La liste est longue. La mémoire collective se souvient évidemment de l’affaire Rodney King, cet homme noir passé à tabac en 1991 par des policiers dont l’acquittement avait déclenché de violentes émeutes. Lui n’en est pas mort. Mais, pour de nombreux autres Noirs aux Etats-Unis, innocents, non armés, l’usage excessif de la force tue.

image

image

image

image

 

Les conséquences sont aussi politiques et démocratiques. En 2010, 2,2 millions de Noirs américains ont perdu leur droit de vote lors de leur condamnation pénale.

image

 

 

 

Relevé sur le Facebook café Chaulet, par Philippe Chaulet :

 » Vous êtes très nombreux à vous demander pourquoi je n’ai pas répondu ou commenté ce qui portera sans doute le nom d’ « Affaire Nicolas CHAULET».
Tout d’abord, je me suis laissé le temps de la réflexion pour analyser la situation avec le plus de justesse possible, puis ma famille et moi avons dû faire face au décès de notre « Poto mitan » notre mère, grand mère, arrière grand mère.
Lise, notre mère, grand mère, et arrière grand mère nous a élevé dans l’esprit de famille, dans la tolérance, dans l’amour de son prochain, dans le partage, dans le dévouement. Paix à son âme.
Ce sont ces valeurs que je partage avec mon fils, mes petits enfants, mes frères et sœurs et ceux qui me connaissent ou connaissent ma famille peuvent, j’en suis sûre en témoigner. C’est aussi au nom de ces valeurs, que j’ai toujours condamné et condamnerai tout racisme.
Les faits qui se sont déroulés le 19 mars, ont été dénoncés, la justice est saisie, elle enquête, elle jugera, elle condamnera si nécessaire.
Aujourd’hui des appels à la haine, jettent l’opprobre sur toute une famille, sur une partie de la population guadeloupéenne, sur des entreprises guadeloupéennes, et ses salariés.

Les propos et les actes incriminés ou supposés ne sont pourtant le fait que d’un individu isolé.
Je lance un appel à mes compatriotes afin que cela cesse.
Il faut laisser la justice agir, sans pression d’aucune sorte, elle enquête, elle jugera, et condamnera si nécessaire, et bien évidemment, nous respecterons sa décision.
Je lance un appel solennel, pour que, nous guadeloupéens, mettions fin à tout discours de haine ou d’incitation à la haine. J’appelle à la vigilance face à ceux qui alimentent de faux débats et utilisent le passé comme fond de commerce pour diviser les guadeloupéens.
Pour terminer, je souhaiterais reprendre des mots de Barack Obama qui m’avaient tant touché, pour vous faire partager mon espoir de vivre dans une société en harmonie car « si nous n’avons pas tous la même apparence, si nous ne venons pas tous du même endroit, nous voulons aller dans la même direction : vers un avenir meilleur pour nos enfants et nos petits-enfants » de la Guadeloupe.
Philippe CHAULET « 

imageVous dites M. Chaulet « la justice condamnera si nécessaire « , mais vous devriez condamner fermement ces propos sans attendre et vous ne le faites pas. Vous parlez d’avenir, mais comment  Nicolas Chaulet a-t-il été éduqué pour tenir de tels propos ? De quel avenir parlez-vous ? Quand les clients consomment les produits de vos entreprises, le fait d’être « nègres ou négresses » entre-t-il en ligne de compte ? Je ne crois pas. Ne pensez-vous pas qu’ils méritent du respect ? Au moins celui de condamner ces propos comme vous devriez le faire quelque soit celui ou celle qui les aurait tenus ? Vous dites  » mettons fin à tout discours de haine ou d’incitation à la haine  » , et bien dont acte ! Il ne s’agit pas d’enterrer cette affaire comme si de rien n’était ! Si vous êtes l’anti raciste que vous écrivez, alors vous vous devez d’agir au plus vite. Je ne sais pas mais, je ne me sentirais pas très à l’aise de boire l’un de vos café dans ces conditions… Vous dites  » Je lance un appel à mes compatriotes afin que cela cesse. » : le COLLECTIFDOM lance un appel pour que vous et Nicolas Chaulet preniez vos responsabilités dans cette affaire.

Entrer votre adresse e-mail

Follow Le Collectifdom-Blog on WordPress.com

Entrez votre adresse email

Catégories

avril 2015
L Ma Me J V S D
« mar    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 386 autres abonnés